Troglodissimo                                 C’est la même passion du chant qui nous a encore une fois rassemblés ce samedi 12 décembre 2015 bravant « Nuit et Brouillard », afin de répondre à la sympathique invitation de la chorale Mélodie de Noyant.
Pour la petite histoire, saviez-vous que Doué-la-Fontaine a au moins deux points communs avec Noyant ?
Tout d’abord il y a « le Petit Anjou » qui s’arrêtait jadis en gare de Noyant-Méon. Non, non ce n’est pas seulement le nom d’un vin local, mais celui d’un petit train qui, s’il avait été encore en activité, aurait pu nous emmener à bon port. Imaginez un instant la chorale Troglodissimo parcourant ce « plat pays » en chantant à gorge déployée…. la classe !
Et ensuite il y a le falun ; en effet de nombreux champs encaissés portent encore la trace d’anciennes carrières d’extraction comme c’est le cas à Doué-la-Fontaine,
C’était une raison supplémentaire, s’il en fallait une, pour nous y rendre même si la nuit et le brouillard justement nous ont empêchés de découvrir la région. Sachant tout cela voilà qui augurait d’une bonne soirée en perspective. Et ce fut le cas car, encore une fois, la magie du chant a opéré sur chacun d’entre nous, faisant oublier un bref instant les tracas quotidiens et la dureté de ce monde.
En la magnifique église de Noyant, et sous les yeux attentifs des personnages de la crèche en cette quasi veille de Noël, la chorale Mélodie accompagnée d’un organiste sur certaines de ses chansons, a ouvert les festivités devant un public venu en nombre. Au programme un répertoire interprété avec brio mêlant à la fois chansons contemporaines, chants de Noël et chants latin.
A l’entracte, l’assemblée a pu apprécier un concerto pour violon de Vivaldi joué par Marie-José Poullot.
Enfin le moment était venu pour nous d’entamer notre tour de chant. Impatience, montée d’adrénaline ; malgré certains pupitres quelque peu dépeuplés nous avons pu faire « s’unir nos voix en une seule et même église, retrouver l’essentiel et faire …. » (*) , du moins nous l’espérons, passer un bon moment à l’auditoire.
La soirée s’est ensuite achevée autour d’un verre de l’amitié ou le réconfort nous attendait après « l’effort » ; chacun heureux de partager ce moment de convivialité et d’échanges.
Avant de conclure, un grand merci à la chorale Mélodie et à son chef de choeur Xavier Queron pour leur accueil chaleureux, à l’organiste Georges Chapeau, à Sophie sans qui la chorale Troglodissimo ne serait pas ce qu’elle est, à nos deux pianistes de talent et bien sûr aux spectateurs.
Les raisons qui nous ont poussés les uns-et-les-autres à rejoindre Troglodissimo sont certainement nombreuses, mais nous en avons au moins une en commun « l’amour du chant ». Les concerts sont l’aboutissement et la récompense de nos joyeuses répétitions. Prendre du plaisir dans ce loisir et surtout pouvoir en procurer aux autres, quel bonheur ! Donc merci également à …. nous tous.
(*) : extrait paroles de « chanter » – Florent Pagny.

chorale Noyant]

 

 

 

 

 

 

 

 

(chorale “Mélodie”de Noyant)